Cultiver sur le toit des immeubles

Vous n’avez pas la chance de disposer d’un terrain spacieux pour aménager un jardin ? Pas de souci ! Il existe de nombreuses alternatives qui s’offrent à vous, comme votre balcon ou le toit !

Cultiver sur le toit des immeubles

La première, c’est aménager un jardin dans votre espace intérieur. Les avantages qui s’offrent à vous sont nombreux autre le fait de pouvoir mettre l’accent sur la décoration, mais aussi pour rafraîchir l’intérieur. Par contre si vous n’avez pas assez d’espace dans votre maison, dans ce cas opter pour la culture en terrasse. Nombreux de ceux qui souhaitent avoir un potager urbain, cultivent sur le toit de leur immeuble. Alors, comment faire un potager sur son balcon ou sur son toit ? Tous les détails sont dans cet article.

Jardin sur les toits : les avantages

Si vous ne disposez pas d’assez d’espace pour aménager un potager, la solution la plus simple, c’est d’opter pour la culture sur le toit. En ce faisant, vous pourrez profiter d’un potager en plein centre ville. Plus besoin de vous rendre dans un supermarché. Vous aurez des légumes bio et frais à porter de mains. La culture sur toit est également une alternative écologique efficace. Le toit-jardin diminue efficacement les risques d’inondations et limite la pollution de l’atmosphère. En effet, les légumes qui sont cultivés sur la terrasse ou le toit absorbent les eaux de pluie. D’un autre côté, ils absorbent le Co2 propagé dans l’air et diminuent la pollution. Les déchets organiques sont également recyclés pour pouvoir être utilisé en tant que solution alternative aux engrais chimiques. Ce n’est pas tout ! La culture sur le toit permet aussi de contribuer à l’amélioration de la biodiversité dans les villes.

Les techniques pour faire un potager urbain

Avant de vous mettre à culture de potager sur le toit de votre maison ou de votre immeuble, il faudra prendre en considération certains éléments.

  • La première chose à faire c’est de dessiner un plan. Pour que tout soit bien en place, prenez le temps de visualiser où vous allez planter les tomates, les choux, les poireaux, etc. Faites un plan et rassemblez les légumes de la même espèce.
  • La deuxième étape consiste à calculer le poids total du potager. En se faisant, vous allez pouvoir définir dès le départ si votre maison sera capable de supporter le poids de l’ensemble de la culture ou non. Sachez qu’avec les bacs, le substrat, les plantes, le système d’irrigation de l’eau et les accessoires, le poids global de votre potager peut être conséquent.
  • La troisième étape consiste à l’aménagement un système d’irrigation. C’est la solution la plus simple et la plus rapide pour apporter quotidiennement le besoin en eau de vos potages.
  • L’installation de l’écosystème est aussi une étape importante, à ne pas oublier, pendant l’aménagement d’un potager en terrasse. En dehors des bacs à légumes, vous devriez faire en sorte que votre petit espace vert en milieu urbain soit capable d’apporter un équilibre avec un écosystème spécifique. N’hésitez pas à planter des légumes ou des plantes qui attirent les abeilles par exemple. À titre d’exemple, il y a les asperges et les citronniers. Vous pouvez aussi installer un nichoir pour accueillir les oiseaux.
  • La dernière étape consiste à aménager de l’espace entre vos plantations. Faites en sorte que chaque partie de votre potager soit accessible afin d’assurer sa pérennité.
Histoire de Jardin