Une haie végétale dans son jardin

Naturelle et esthétique, la clôture végétale est un excellent brise-vue pour le jardin. Traditionnellement taillée ou d’esprit champêtre, la haie peut se personnaliser de diverses espèces végétales, pour des compositions variées.

Voici tous nos conseils pour faire pousser une jolie haie végétale dans votre jardin.

Définir votre projet

Pour composer votre haie végétale, plusieurs critères sont à définir en amont :

  • Le type de haie,
  • La nature de votre sol,
  • L’exposition au soleil,
  • La hauteur de la haie recherchée,
  • Les couleurs du feuillage et les fleurs
  • Le niveau d’entretien.

Le type de haie

Il existe 4 principaux types de haies, dont la nature déterminera les espèces qui la composent :

  • La haie taillée : sa structure régulière est parfaite comme clôture ou pour délimiter des zones dans le jardin. Constituée de une à plusieurs espèces végétales, de 1 à 2 m de haut elle doit être taillée plusieurs fois par an.
  • La haie libre, ou haie champêtre accueille toutes sortes d’espèces locales, adaptées au climat et au sol de la région. Sa forme naturelle apporte un style authentique et bucolique, tout en limitant son entretien. Elle est également plus résistante aux maladies, et offre un refuge aux insectes auxiliaires.
  • La haie brise-vent : elle a pour fonction de protéger la maison et le jardin des coups de vent. Haute de plus de 2 m, sa plantation est réservée aux grands jardins et aux régions particulièrement venteuses.
  • La haie défensive : elle constitue une sorte de barrière naturelle pour empêcher l’intrusion de personnes ou d’animaux.

Dans les campagnes, on peut également retrouver la haie bocagère, véritable nid de biodiversité. Constituée de végétaux variés, elles permettaient de séparer les parcelles agricoles et les maisons, abritant en même temps la faune locale.

Conseils de culture

Avant de faire votre choix, renseignez-vous d’abord sur la nature de votre sol (argileux, sableux, caillouteux ou calcaire), ainsi qu’à l’exposition au soleil et au vent. Renseignez-vous bien auprès d’un pépiniériste ou en jardinerie pour sélectionner les espèces adaptées à votre sol et votre climat.

Il faudra également respecter des distances de plantations, qui varie selon les espèces et la densité que vous souhaitez. Cette distance est généralement comprise entre 60 et 80 cm.

Bon à savoir : la plantation mitoyenne d’une haie végétale est soumise à une réglementation en termes de hauteur : si elle dépasse 2 m, elle doit être plantée à une distance minimale de 2 m de la ligne qui sépare les propriétés. Si la plante est inférieure ou égale à 2 m, cette distance doit être de 50 cm minimum.

Choisir les espèces végétales

Les haies se distinguent par leur composition végétale. Selon les envies et les besoins, on peut choisir :

  • Une haie monospécifique, qui comprend une seule espèce végétale (notamment pour les haie taillées),
  • Une haie mixte, qui accueille plusieurs variétés d’arbustes, à feuillages persistant et/ou caduc (pour les haies libres).

Les espèces selon le type de haie

Pour une haie taillée, mieux vaut utiliser des arbustes au feuillage persistant et dense, qui conservera ses feuilles toute l’année. Pour une haie classique, vous pouvez utiliser le buis, le hêtre, le laurier cerise, le laurier tin, le fusain, le photinia, le seringat, la potentille, l’oranger du Mexique… Les conifères sont également appréciés pour leur croissance rapide, leur rusticité et leur feuillage compact : Cyprès, thuyas, ifs…

Pour une haie libre ou champêtre, il s’agit d’un mélange mixte d’espèces locales. Il peut s’agir de diverses variétés au feuillage persistant ou caduque, d’arbustes à fleurs, à fruit ou aux feuilles colorées et touffues, pour une haie vivante et décorative.

Pour une haie brise-vent : pour couper le vent, on utilise des arbres et arbustes bien ancrées dans le sol, comme le laurier-sauce, le cyprès, le fusain, le troène, le peuplier…

Pour une haie défensive et pour prévenir les intrusions dans votre jardin, utilisez des arbustes épineux et à forte densité comme les variétés de houx ou de Berbéris, le rosier du Japon ou l’aubépine.

Vous souhaitez faire une haie fleurie ? Choisissez différentes espèces et échelonnez leurs floraisons afin d’avoir de belles fleurs toutes l’année. Vous pouvez ainsi marier :

  • Des arbustes à fleurs de printemps : escallonia, forsythia, céonothe, weigelia,
  • Des arbustes à la floraison estivale ou automnale : abélia, spirée, hibiscus…
  • Certaines variétés de rosiers remontants et grimpants, adaptées aux haies.

Si vous préférez une haie fruitière, vous pouvez sélectionner quelques arbres fruitiers qui se prêtent bien à une clôture comme le figuier, le mûrier ou le framboisier. Il existe des kits de haies fruitières que l’on retrouve en jardinerie, pour une véritable haie gourmande !

Et pour une touche exotique dans votre jardin, pourquoi ne pas choisir une haie de bambous ? De croissance rapide, cet arbuste ligneux offre une excellente occultation pour un brise-vue ou brise-vent.

Le prix d’une haie végétale

Le prix d’une clôture végétale varie des essences choisies et de leur hauteur à la plantation, de la longueur souhaitée, et des tarifs pratiqués par un éventuel paysagiste ou une entreprise intervenante.

Sachez que la plupart des professionnels proposent des tarifs dégressifs selon le nombre de végétaux commandés ! De plus, faire appel à un professionnel pourra vous faire bénéficier, sous certaines conditions, d’une réduction de la TVA. La fourchette de prix se situe de 15 à 180 € le mètre linéaire, en fonction des espèces choisies et de leur taille.

Vous pouvez également vous procurer des kits à poser en jardinerie. Plutôt abordables, ils permettent d’obtenir une bonne hauteur de haie dès la première année. Ils comprennent une quinzaine de plantes environ, permettant de créer 12 à 15 m de haie végétale. Ils coûtent entre 35 et 85 €.

 

Pour terminer, sachez qu’en moyenne, la barrière végétale est moins chère d’environ 43 % que le prix moyen d’une clôture, tous matériaux confondus.

Histoire de Jardin