Fleurir un muret de jardin

Le végétal et le minéral se marient à la perfection dans un jardin. Qu’il s’agisse d’un muret de soutènement, de séparation ou d’un enrochement décoratif, quelques plantes colorées suffisent pour habiller ces parois et mettre en valeur de belles pierres sèches. Toutefois, il est essentiel de sélectionner des végétaux résistants et adaptés aux roches.

Découvrez dans cet article tous les secrets pour un mur fleuri réussi !

Quelles espèces planter sur les murs ?

Pour fleurir votre muret de jardin, il faut des espèces résistantes, tout en étant ornementales. On va donc privilégier des espèces horticoles, frugales, des plantes de rocaille ou certaines vivaces.

Des plantes de murailles

Les parois rocheuses sont fortement exposées au soleil, et laisse peu de substrat pour développer les racines. Il faudra donc choisir des espèces qui peuvent s’adapter à ce manque de terre. Certaines se développent parfaitement entre les pierres, les grosses roches ou les fissures. Elles pourront même trouver leur place entre les dalles d’une terrasse, pour orner des pas japonais ou habiller un escalier en pierre sèche.

Voici quelques espèces de plantes de murs :

  • Les joubarbes : extrêmement résistantes, elles sont utilisées pour fleurir les supports les plus hostiles. La joubarbe préfère une exposition en plein soleil et un sol sec et bien drainé.
  • La cymbalaire des murailles : connue sous le nom de « ruine de Rome », cette plante rustique forme des touffes au feuillage vert. Elle trouve sa place dans tous les murs exposés à la mi-ombre.
  • La giroflée ravenelle : il s’agit d’une vivace, souvent cultivée en bisannuelle. Elle offre une floraison généreuse, colorée et parfumée dans des déclinaisons de jaune, rouge, orange, pourpre et brun.
  • La gypsophile : annuelle ou vivace selon les espèces, sa floraison aérienne produit de jolies petites fleurs blanches ou roses.

Des plantes retombantes

Pour agrémenter le haut de vos murets, misez sur des plantes vivaces qui retomberont gracieusement en belles cascades de fleurs. Vous pouvez cultiver des plantes alpines, habituées aux sols caillouteux et drainés, et aux expositions ensoleillées :

  • L’alysse ou « corbeille dorée » : d’avril jusqu’à juin, son feuillage persistant gris-vert fleuri en une touffe florifère de fleurs jaune vif, d’où son nom.
  • L’aubriète : vivace tapissante, cette plante possède une floraison abondante allant du rose au violet pourpre. Elle est idéale pour tapisser une bordure, une rocaille ou un muret.
  • L’arabis ou « corbeille d’argent » : cette plante de montagne forme de jolis coussins de fleurs parfumées roses ou blanches.
  • L’hélianthème : ce petit arbrisseau des régions chaudes produit de belles fleurs roses, rouges ou orangées. Elles fleuriront de mai à août, lorsque les plantes alpines auront achevé leur floraison.

Ces plantations s’effectuent plutôt au sommet de l’ouvrage, directement dans le sol de la terrasse supérieure. Elles sont idéales pour fleurir un mur de soutènement, les plantes retombantes permettant de relier le niveau inférieur avec le niveau supérieur, où vous pourrez installer quelques buissons et arbustes, voire une haie végétale.

En complément, diverses plantes saxicoles vont s’implanter d’elles même sur les parois rocheuses au fil du temps, habillant les pierres de jolies taches colorées (saxifrages, nombril de Vénus, joubarbe, etc).

Fleurir selon le type de muret

Fleurir un muret en pierres sèches

Un muret en pierres sèches monté au mortier de terre est celui qui se prête le mieux au fleurissement. En effet, sa réalisation comporte une multitude d’interstices, qui vont pouvoir accueillir vos semis. L’humus accumulé entre les joints au fil du temps permettra aux plantes d’y trouver refuge.

L’effet sera des plus réussis si on donne l’impression que les plantes ont trouvé leur place naturellement sur le muret, comme si elles sortaient des pierres. Pour fleurir votre muret en pierre, vous avez 2 options :

  • Tirer parti des anfractuosités qui existent déjà, en les garnissant d’un mélange de terre et de terreau à l’aide d’une cuillère.
  • Ou en créer de nouvelles ou des plus grandes : pour ce faire, vous pouvez préparer des emplacements en retirant quelques pierres sur les parois verticales ou du dessus, de préférence déjà un peu branlantes. Solidarisez ensuite celles du pourtour avec un peu de mortier.

Fleurir un muret maçonné

S’il s’agit d’un muret maçonné, il est impératif d’anticiper des espaces de végétalisation dès sa conception. Ainsi, vous pouvez :

  • Prévoir quelques pierres en saillie du mur, si possible en oblique, de façon à pouvoir y disposer un peu de terre,
  • Aménager des poches de terre sur le dessus. On peut également imaginer l’utilisation de parpaings creux à la manière d’une jardinière.

Si toutefois votre muret est déjà construit, vous pourrez toujours cultiver des végétaux à port retombant sur le dessus. Disposez des coupes basses en terre cuite, avec une large base pour éviter la prise au vent. Pour plus de sécurité, vous pouvez les coller directement sur le muret avec un peu de ciment.

Planter ou semer

Il ne vous reste plus qu’à garnir votre muret de belles plantes soigneusement choisies ! Bien évidemment, vous pouvez également planter des semis si vous souhaitez maîtriser davantage le développement des plantes et voir leur évolution. Certaines espèces se ressèment spontanément au fil des années, et coloniseront d’elles-mêmes les interstices des parois verticales, comme :
• Les pensées vivaces,
• Les giroflées,
• Les mufliers vivaces,
• La campanule des murailles…

Histoire de Jardin