Protéger son potager

Il y a plusieurs éléments à considérer pour protéger son potager. Premièrement, il importe de le protéger du vent et des mauvaises herbes. En été, pendant les canicules et la chaleur extrême, il est possible de le protéger du soleil ardent. Il faut aussi savoir comment s’y prendre pour protéger son potager des insectes nuisibles, des maladies et des mammifères. Voici des astuces pour demeurer à l’écoute de son potager.

Protéger du vent

Avec l’intensification des changements climatiques surviennent davantage de fortes rafales de vent. Surveillez de quel côté la plupart des bourrasques se produisent, et plantez une haie, voire une double haie de végétaux pour protéger le potager.

Protéger des mauvaises herbes

Il est important de lutter contre la prolifération de mauvaises herbes au potager. Ces plantes indésirables accaparent les nutriments et l’eau contenus dans le sol.

  • Prenez l’habitude de désherber 5-15 minutes par jour.
  • Dallez les allées entre les carrés de potager ou recouvrez-les de graviers, pour limiter la présence de mauvaises herbes.
  • Protégez vos plantes potagères avec une épaisse couche de paillis de 5 centimètres. Cela conservera aussi la fraîcheur.
  • Dans les allées, répandez de l’eau de cuisson de pommes de terre. L’amidon empêche la germination des mauvaises herbes.
  • Sur les emplacements dénudés, étendez une bâche en plastique noire, ou encore utilisez de vieux cartons pour étouffer toute végétation et ainsi limiter le désherbage.

Protéger de la chaleur accablante

Les plantes potagères sont sensibles au soleil. Lorsque les épisodes de canicules se multiplient, elles s’en tireront mieux si vous installez des bâches de protection les journées de chaleur accablante. Attachez-les à l’aide de cordes autour de troncs d’arbres ou installez des piquets temporaires.

Quand il fait vraiment très chaud, autre méthode consiste à renverser temporairement des caisses à vin par-dessus des plantes fragiles de taille moyenne. Si vous n’avez rien d’autre sous la main, sortez tous vous parasols de plage et piquez-les dans votre potager au-dessus de vos plants de légumes !

Protéger contre les animaux nuisibles

Le potager attire une panoplie de mammifères. Les changements climatiques bouleversent les habitats naturels de la faune. De plus en plus d’animaux s’aventurent dans les centres urbains et dévorent les potagers : chien viverrin, belette, fouine, loup, cerf, martre putois, raton laveur, rongeur (mulot, rat musqué), lapin, taupe, oiseaux, ragondin, renard, vison d’Amérique, sanglier.

Une solution très futée pour lutter contre les nuisibles et les petits mammifères consiste à se procurer un assistant de jardin. Ce petit robot / objet connecté photographie les intrus, les filme, et leur lance même des jets d’eau en les poursuivant dans le potager ! De cette manière, vous saurez qui vous visite et pourrez prendre des précautions en conséquence.

Une autre astuce consiste à encercler les plantes potagères de potions maison répulsives (dont les odeurs déplaisent aux petits mammifères).

Cultivez aussi des bulbes que les petits rongeurs n’apprécient pas, comme l’ail ornemental, le muscari, et la jacinthe.

En dernier recours, installez des grillages de protection. Couvrez les arbres fruitiers de filets de protection contre les oiseaux.

Protéger contre les insectes nuisibles et les maladies

Le robot assistant de jardin vous avertira également s’il détecte des maladies et des signes d’infestations d’insectes nuisibles. L’avantage avec cet objet connecté est qu’il facilite le diagnostic des menaces d’un potager et d’un jardin. Il donne accès à des conseils pratiques pour le traitement et la prévention.

Apprenez à fabriquez une panoplie de pesticides naturels maison écologiques. Transformez votre cabane de jardin ou une partie de votre garage en espace de travail et d’entreposage de vos potions et divers ingrédients de fabrication. Vous aurez ainsi à la portée de main ce qu’il faudra.

Notez soigneusement vos interventions dans un cahier.

Appliquez de vos concoctions fabriquées maison en prévention. À force de préparer des solutions écologiques, vous gagnerez en expérience et intégrerez des traitements préventifs dans votre planification hebdomadaire d’entretien de potager.

Effectuez aussi des rotations de culture d’une année à l’autre pour réduire l’apparition des maladies et nuisibles dans votre potager.

Histoire de Jardin