Associer les cultures

C’est connu, les plantes potagères ainsi que les plantes aromatiques se développent mieux lorsqu’elles se trouvent à proximité directe d’autres types de végétaux. Toutefois, il faudra distinguer les bons compagnons et les mauvais compagnons.

Savoir associer les légumes

Si la règle de base consiste à cultiver des variétés de végétaux adaptées au climat et au sol du pays ou de la région, d’autres paramètres entrent également en jeu pour préserver l’équilibre de la biodiversité du jardin ou du potager. Pour ce faire, je suggère d’associer les légumes avec d’autres végétaux et de tirer parti de cette méthode qui consiste à choisir les bons compagnons tout en distinguant les mauvais compagnons. Pour ce faire, il importe alors de rester constamment À l’écoute de son potager, pour connaître ses besoins de telle sorte à favoriser sa croissance et à obtenir de beaux légumes bios. La meilleure méthode préconisée par les professionnels du jardinage consiste à associer les légumes avec les 3 sœurs pour disposer du trio légumes, les plantes aromatiques et les fleurs. Le but en est d’aligner les utilitaires en termes d’eau et de lumière, de disposer de suffisamment de place et d’assurer la complémentarité en termes de lutte contre les maladies des végétaux et contre les insectes nuisibles.

les bons compagnons dans le potager

Pour obtenir de bonnes récoltes, il est important d’aérer le potager et de savoir associer les végétaux qui se complètent, telles que ceux de cycle court, par exemple, telles que radis, navets et carottes. De même, les plantes à racines complémentaires telles que choux, mâche et laitue peuvent être alignées, afin de donner plus de place à d’autres variétés. Dans le même ordre d’idée, toujours en termes de complémentarité, les radis et les navets pousseront mieux lorsqu’ils sont ombragés par les feuilles de betterave. Par ailleurs, des plantes à fortes senteurs seront associées à d’autres qui attirent généralement les insectes nuisibles. De cette manière, elles se compléteront. Il en est, ainsi des céleris et les plantes aromatiques qui peuvent être mis en terre aux côtés des choux pour faire fuir les altises qui sont des parasites de ces derniers.

les 3 sœurs, une association intelligente d’espèces

Les légumes, les plantes aromatiques et les fleurs se marient très bien dans un potager et une telle association est connue des professionnels par le nom « les 3 sœurs » du fait qu’ils se complètent pour favoriser leur développement respectif. En effet, certaines variétés, aussi bien de fleurs ou de légumes, produisent des substances mellifères qui attirent les abeilles pour favoriser la pollinisation, d’autres sont connues pour leurs vertus répulsives pour chasser les insectes nuisibles ou tuer les parasites des autres végétaux, d’autres encore constituent des désherbants naturels efficaces pour se débarrasser des mauvaises herbes. Ainsi, une observation minutieuse, et de longues haleines, des plantes, pourraient vous aider à dissocier les mauvais compagnons. Vous pourrez alors associer les légumes avec l’aneth ou la coriandre et les fleurs de la famille des astéracées. De même, la Capucine produit une substance répulsive pour les parasites des choux et des laitues. Au moment de récolter les légumes, il vous suffira de retirer les feuilles de chou externes et couvertes de parasites. Le cœur de ces légumes restera intact. L’œillet d’Inde, lorsqu’il pousse à côté des pieds de tomate, débarrasse ceux-ci de leurs parasites grâce à la substance nocive, voire chimique, qu’il émet. Cette variété de fleurs trouvera bien sa place à côté des tomates et se complète parfaitement. Enfin, la Phacélie est une fleur connue pour être le refuge des abeilles, ces pollinisateurs essentiels au potager.

Ca peut aussi vous intéresser : la culture sous serre

Histoire de Jardin