Histoire et géographie de jardins

Comme toute chose de la nature, le jardin a aussi ses propres origines, du moins ses débuts. Comment est-il apparu et à quel moment ? Aucune précision n’est fournie à ce sujet. Toutefois, à l’origine, la conception du jardin ne cessait d’évoluer selon les civilisations.

Les jardins et l’histoire

La définition d’un jardin diffère selon les pays. Si la définition d’un jardin se rapporte généralement à un espace de verdure et de plantation, à ses débuts, le jardin se présentait comme un vivrier, un espace qui fournit les denrées indispensables à l’alimentation de l’Homme. Ainsi, le premier jardin était un potager et les jardins et l’histoire indiquaient à quel point l’homme était jaloux de ses récoltes et qu’il déployait tous ses moyens pour protéger ce petit espace qui constituait son seul moyen de subsistance.

Toutefois, quand apparurent la religion et la tradition catholiques, un saint patron avait été désigné pour protéger les jardins et l’histoire ainsi que les jardiniers de l’époque. Depuis, Saint-Fiacre est alors le saint patron des jardiniers. Il est fêté chaque année le 30 août. D’ailleurs, en France, de nombreux villages et localités sont affublés du nom de ce saint qui est vénéré.

Le 30 août, les villageois et même les citadins célèbrent la Saint-Fiacre par des animations fleuries et tout en couleurs, des concours d’horticulture, des ventes expositions, des concerts et autres spectacles de rue ou encore des carnavals qui mettent en relief l’Histoire du jardin de manière à la faire connaître par la nouvelle et future génération. C’est également l’occasion d’exposer et de faire étalage de tout ce qui concerne les jardins du monde connu.

Définition d’un jardin

Pour mieux assimiler les jardins et l’histoire, il importe de connaître au moins la définition d’un jardin. Celui-ci consiste, à son origine, en un enclos, un espace entouré d’une clôture sommaire, dans lequel l’homme semait des graines de manière les faire germer en vue de récolter les produits destinés à sa nourriture. La clôture servait déjà, à l’époque, de protection destinée à sécuriser les récoltes et à éviter que ses voisins ne s’en emparent.

Plus tard, la définition d’un jardin repose sur un espace de verdure dans lequel l’homme cultivait, outre le potager, des plantes aromatiques, médicinales, des végétations ornementales et décoratives, ainsi que des arbres fruitiers. Le jardin prenait alors toute sa signification dès lors que des rois et autres souverains d’époque médiévale avaient commencé à rétribuer des jardiniers pour s’occuper particulièrement de leurs espaces de verdure.

Enfin, au fil des temps, chaque pays a sa propre conception de la définition d’un jardin et force est d’admettre que la structure, les formes et l’aménagement apportés sur les jardins du monde connu sont souvent très différents.

Les jardins du monde connu

Le style français, celui anglais et celui japonais sont les jardins du monde connu et très courant qui inspirent généralement le Jardin dans le monde.

Le jardin à la française

Ce style est apparu pour la première fois au milieu du XVIe siècle, puis sera vulgarisé au XVIIe siècle sous le règne de Louis XIV. Ce type de jardin se caractérise par sa forme en labyrinthe, avec plusieurs compartiments, des tapis de verdure et des pièces d’eau telles que des étangs, bassins, fontaines?

Le jardin à l’anglaise

Les fleurs en abondance, avec un foisonnement de couleurs, caractérisent ce style apparu au XVIe siècle. Aucune forme géométrique n’est apportée et les allées, les massifs et autres plate-bandes ont des formes irrégulières, pour reproduire la nature sauvage, susceptible d’inspirer les grands peintres artistiques.

Le jardin japonais

Ce style reproduit les aspects spécifiques du pays et invite à la sérénité, d’où l’appellation de jardin zen. Végétations, plans d’eau, sont installés de manière sobre et l’équilibre écologique est constamment observé.

Histoire de Jardin