Le jardin antique

Vous vous êtes toujours demandé à quoi pouvait bien ressembler les jardins durant l’antiquité ? D’où les Romains tiraient-ils leur inspiration et quels étaient les éléments indispensables composant les jardins d’antan ? Toutes les réponses dans cet article !

Le jardin à l’époque antique

Ensoleillé, riche en couleurs et parfumé, le jardin à la romaine suscite un fort intérêt. Un engouement qui, même des siècles après, continue à persister.

Un peu d’histoire

L’aménagement d’espaces verts ne date pas d’hier?
Ce sont en effet les pays du Croissant fertile (Égypte, Perse, Mésopotamie, etc.) qui les premiers ont commencé à s’intéresser et à appréhender « l’art du paysage », baptisé « ars topiaria » en latin.
Quelques décennies plus tard, les Romains succombent eux aussi au charme des jardins et s’imprègnent de cette culture. Ce sont eux qui ont ensuite développé le concept et intégré différents types de jardins : de petite taille ou de grande envergure, des jardins publics, des jardins impériaux, des jardins d’agrément, des jardins botaniques, des bassins joliment décorés, des jets d’eau ornant les places de la commune, etc. (source :https://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-l-antiquite-aux-lumieres/2-rome-et-les-jardins/)

Toutes ces données nous ont été transmises au travers d’écrits, notamment de Cicéron (homme d’État, orateur, philosophe et avocat romain) et de Varron (un écrivain romain spécialiste des plantes), mais également de peintures et de fouilles archéologiques. Il s’est d’ailleurs avéré, au fil des recherches, qu’à Pompéi, la plupart des maisons possédaient des espaces verts aménagés. Ces derniers pouvaient être luxueux et verdoyants. (source : https://www.la-croix.com/Journal/Jardin-romaine-2018-08-18-1100962472)

De quoi se compose le jardin antique à la romaine ?

A l’époque de l’antiquité romaine, les thermes faisaient partie intégrante de la vie des citoyens. Ces eaux étaient d’ailleurs réputées pour leurs vertus curatives. En parallèle, le jardin servait déjà de cadre à la vie quotidienne et était très apprécié.

Afin de privilégier le plaisir des hommes et des femmes, la cité de Rome créa des lieux dédiés au bien-être, composés d’éléments architecturaux et naturels. Ces endroits avaient également pour but de rassembler et étaient propices à l’échange.

De plus, les Romains appréciaient également le fait d’avoir de la verdure dans leur jardin. Une communion avec la nature qui atteste de leur compétence à associer l’Eau et la Terre, deux éléments naturels essentiels.

Riches et diversifiés, ces espaces verts comportaient généralement des arbres, des arbustes, des fleurs et des végétaux, ainsi qu’un bassin ou une fontaine, qui pouvaient être des vasques de marbre imposantes. Pour agrémenter ces coins d’eau (ils faisaient intégralement partie de la vie des Romains), les bassins étaient parsemés de nénuphars.

Les plantes appréciées des romains pour l’aménagement de jardins

Pour véritablement s’adapter à la situation géographique et s’accommoder des conditions climatiques, les Romains avaient pour habitude de semer une flore méditerranéenne, appréciant la chaleur et le soleil.

source : http://www.jardirom.net/plantes_gallo-romaines.html

Les plantes alimentaires et les plantes aromatiques

  • – Les céréales : l’épeautre, le blé et le froment pour la production de farine, utilisée dans la fabrication du pain
  • – Les légumineuses (très appréciés) : pois chiches, lentilles, fèves, pois, etc.
  • – Les herbes aromatiques : ail, persil, coriandre, menthe, cumin, gingembre, sésame, basilic, etc.
  • – Les plantes herbacées : fenouil, chardon, cresson, brocoli, céleri, etc.
  • – Autres légumes cultivés par les romains : panais, salsifis, choux, poireaux, oignons, etc.

Des arbres fruitiers

  • – Les vignes, pour le raisin et la confection de vin (élément très souvent représenté dans la civilisation romaine)
  • – Les oliviers, pour la production d’huile d’olive
  • – Les figuiers et autres arbres encore aujourd’hui cultivés : pommiers, pêchers, noyers, châtaigniers, etc.

Des plantes d’ornement

  • – Le laurier rose
  • – Les rosiers
  • – Le lierre
  • – Les iris, crocus, cyclamens, etc.

Le saviez-vous ?

Durant l’empire romain, la teinture était une méthode très fréquemment utilisée. Elle se réalisait principalement à base de plantes. Les Romains ont donc cultivé divers espèces de végétaux pouvant leur servir à teindre : gaude, garance, pastel ou encore safran et carthame.
Les plantes aux propriétés médicinales avaient elles aussi une place importante à tenir dans les jardins et potagers.

Vous appréciez la richesse et la diversité des plantes cultivées par les Romains à l’époque antique ? Vous souhaitez pouvoir vous en inspirer pour concevoir et aménager votre jardin ? Pour une réalisation à la hauteur de vos espérances, n’hésitez pas à faire appel à un paysagiste qualifié. Celui-ci vous conseillera, en fonction de votre environnement de vie et des conditions climatiques.

Pour en savoir plus :
Histoire de Jardin