Le jardin à la Renaissance

Le jardin de la Renaissance est à l’origine un jardin inspiré des jardins d’antan et des jardins italiens, qui a évolué ensuite en donnant naissance au jardin à la française, vers le milieu du XVIIe siècle, sous le règne de Louis XIV. Ainsi en 1495, le style Renaissance est apporté en France par le roi Charles VIII, suite à sa campagne guerrière en Italie. Puis le jardin de la Renaissance atteint son apogée parmi les jardins du château royal de Blois, de Fontainebleau, de Chenonceau et du Château Gaillard d’Amboise. Voyons plus précisément à quoi ressemble le jardin de la Renaissance et d’où il tire son influence.

Esthétique

Le jardin de la Renaissance est un jardin géométrique qui se compose de plate-bandes et parterres symétriques, d’allées de graviers et de sable, de rampes et d’escaliers, de plantes en pots, de canaux d’eau courante, de bassin et fontaine de jardin, de cascades gigantesques, de grottes artificielles, de statues de personnages mythologiques et de labyrinthes.
Il est une véritable extension du château qu’il entoure, affichant les proportions et mesures idéales de la Renaissance, tout en rappelant les vertus de la Rome Antique.
Le jardin de la Renaissance évolue ainsi du simple enclos utilitaire (rempli de symboles chrétiens) à de grandes et larges perspectives (empreintes d’un vocabulaire païen à but de plaisir et de délectation).
Les considérations personnelles et esthétiques sont alors très importantes. L’espace du jardin subit beaucoup moins les influences religieuses. Les références des statues ne sont plus classiques mais mythologiques ou à thème. Le jardin occupe même une place politique (les grands espaces étant réalisés en hommage au maître de maison) et devient un lieu de banquets et de fêtes.
L’histoire du jardin de la Renaissance suit en fait celle de l’évolution de la botanique (ajout de nouvelles espèces avec une approche plus scientifique) et de l’évolution des pratiques et théories culturales.

Influence italienne

L’influence du jardin de la Renaissance provient de la période du XIIe siècle où Pietro de Crescenzi, architecte paysagiste italien, a présenté un plan de jardin où figuraient des arbustes et arbres taillés en forme architecturale, ainsi que des sculptures en topiaires. Le roi Charles V a alors fait apporter ce type de jardin en France et le style italien a ainsi commencé à apparaître.
De plus, Léon Battista Alberti, écrivain de grande influence, a aussi publié en 1450 un livret indiquant des principes géométriques pour dessiner les jardins et façades de bâtiments. Il recommandait d’avoir une vue directement sur les jardins depuis l’habitation et que les jardins aient des plantes grimpantes sur des colonnes de marbre, des statues et des vases amusants, et des portiques pour produire de l’ombre.
L’architecte Bramante a, quant à lui, dans son dessin des jardins du Belvédère à Rome, introduit l’idée de perspective avec un axe comportant des fontaines et des parterres. Ceci devint alors une caractéristique essentielle des jardins de la Renaissance.
Et Francesco Colonna eut l’idée d’une île-jardin (dans un roman de 1499) avec des statues géantes et un labyrinthe (éléments typiques des jardins de la Renaissance).

Et si vous voulez en savoir plus sur les jardins d’antan avec éventuellement des précisions sur les jardins de châteaux que vous connaissez en France, n’hésitez pas à faire vos propres recherches !

Histoire de Jardin