Le jardin anglais et son histoire

Le jardin anglais est certainement l’un des plus prisés parmi les jardins du vieux continent. Ce jardin romantique par excellence donne l’impression de voir la nature à l’état sauvage. Il connaît un succès jamais démenti depuis plusieurs siècles. Découvrons ensemble l’histoire de ce type de jardins synonyme de coin de tranquillité et de havre de paix.

L’histoire du jardin anglais

Ce type de jardin est, comme son nom l’indique, apparu en Angleterre, dès le XVIIIe siècle. Il s’agit au départ d’une réaction au jardin à la française, jugé trop géométrique, au profit d’un nouveau type de jardin correspondant mieux au goût du pittoresque de cette époque. On attribue d’ailleurs les premiers jardins anglais au peintre William Kent. Ce type de jardin fut rapidement adopté en France, notamment sous l’égide du peintre Hubert Robert qui conçut plusieurs de ces jardins dans ce qui est maintenant l’Île-de-France. Devenu au XIXe siècle la base du jardin romantique, il est resté depuis l’un des types les plus classiques de jardins.

Le principe du jardin anglais

Bien que donnant l’impression de la nature à l’état sauvage, le jardin anglais est en fait un jardin très travaillé, impliquant même éventuellement des travaux de terrassement. La présence d’un étang de jardin, voire même d’une rivière pour les plus grands d’entre eux, contribue au cachet. Les plantations apparemment désordonnées sont soigneusement calculées, les fleurs sont disposées soigneusement : on préférera par exemple des rosiers grimpants plutôt que les roseraies traditionnelles des jardins à la française. Le jardin est souvent, en tout cas si l’on a suffisamment d’espace, divisées en plusieurs zones, chacune devenant une sorte de micro-jardin.

Les avantages et les inconvénients du jardin anglais

La sensation de la nature à l’état sauvage est certainement ce qui explique le succès du jardin anglais, qui devient une sorte de nature idéalisée, où les rosiers grimpants remplacent les mauvaises herbes et où l’étang de jardin conçu comme une carte postale prend la place d’une étendue à moitié boueuse. Ce petit coin de tranquillité privée est un véritable jardin romantique, et c’est sans doute ce qui explique ses trois siècles de faveur jamais démentie ! Cependant cette impression de naturel ne doit pas faire illusion : derrière l’apparente liberté des plantes se cache un travail rigoureux, qui implique de passer du temps à créer et à entretenir ce jardin.

Il faut non seulement prendre le temps de concevoir son futur coin de tranquillité, de préférence avec un professionnel à même de vous conseiller, mais il faut également ensuite prévoir le budget et le temps nécessaire à son entretien. Cet investissement en temps et en argent vous offrira ensuite le plaisir inestimable d’avoir un jardin romantique et un coin de tranquillité bien à vous, dont l’étang de jardin et les rosiers grimpants feront sans aucun doute l’admiration de vos parents et de vos amis !

Histoire de Jardin