Le jardin espagnol et ses arbres fruitiers

L’esthétisme d’un espace vert dépend grandement de son aménagement qui est le fruit de l’inspiration et de la créativité de la personne qui l’a créé. Les styles sont tellement nombreux qu’il est essentiel de connaître les traits qui caractérisent chaque type pour pouvoir mettre en place le design souhaité.

Les jardins du vieux continent rassemblent plusieurs styles dont le type espagnol. Le style espagnol s’est surtout émergé au XIIe siècle. Le principe de son élaboration table sur la recherche du style qui évoque le paradis. Son aménagement, fort organisé, privilégie la forme géométrique. Les points cardinaux sont bien exploités. Ce style paysager est influencé par les caractéristiques du jardin persans et byzantin.

Les plantes pour un jardin espagnol

La fraîcheur et une ambiance détendue doivent régner dans cet espace vert. Les plantes exotiques sont parfaites et trouvent bien leur place dans les différents parterres. Cependant, le choix doit privilégier les variétés qui puissent supporter le froid de l’hiver. L’aloe vera fait partie des incontournables. Il est parfait dans un bac puisque ce contenant permet de le rentrer en hiver. Sa sensibilité au gel nécessite de le placer à l’intérieur pendant la période rude.

Toujours dans la catégorie des plantes exotiques pour instaurer une ambiance espagnole, les arbres fruitiers comme les oliviers et les figuiers identifient bien ce style. Les palmiers donnent également du cachet à l’extérieur et font partie des arbres qui embellissent les jardins espagnols. En plus de ces variétés, d’autres essences, pas forcément exotiques, comme l’actinidia (arbre à kiwi), les orangers et les grenades, caractérisent également le jardin espagnol.

La délimitation des espaces peut se faire à l’aide d’une haie d’ifs, de buis ou de conifères. Le choix des plantes dépend grandement du design souhaité.

Une végétation abondante est obligatoire pour procurer une grande sensation de fraîcheur. Les plantes ornementales doivent s’y trouver à profusion pour donner du cachet à l’ensemble et garantir cette douceur agréable. Les pétunias, les azalées, les ophiopogons, les ancolies (en guise de tapis de verdures florales) et les magnolias sont parmi les plantes ornementales qui définissent ce type de jardin européen.

L’installation d’un bassin d’eau

L’aménagement d’un jardin espagnol ne se limite pas au choix des plantes. Les mobiliers ainsi que les infrastructures présents dans cet espace vert jouent également un rôle important. L’eau étant le symbole de la vie, sa présence est impérative pour recréer un paradis sur terre. Un bassin aux formes géométriques calque bien avec ce style.

Les matériaux de base sont l’acier et le béton. Sa finition doit être irréprochable. Des pots en terre cuite, ornant le pourtour du bassin ou se trouvant juste à proximité, apportent une sorte de chaleur et de rayons de soleil à ce coin de verdure.

Solliciter l’aide d’un professionnel

Quiconque ne s’improvise pas être jardinier du jour au lendemain. La réussite du jardin espagnol requiert du savoir-faire et des compétences. L’idéal est de recourir au service d’un professionnel qui saura établir l’équilibre entre l’atmosphère naturelle et le graphisme formel qui soulignent le style du jardin espagnol.

Dans cette optique, le professionnel observe la nature du sol et étudie l’espace pour pouvoir sélectionner les plantes et pour dresser le plan qui doit inclure tous les détails.

Histoire de Jardin